Númenor

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Dates32 - 3319 2A
CapitaleArmenelos
DirigeantsRois de Númenor
En quenyaAndor, Atalantë, Elenna, Mar-nu-Falmar, Númenórë
En adûnaïqueAkallabêth, Anadûnê
En anglaisWesternesse
« Une terre fut faite pour qu'ils y vivent, séparée de la Terre du Milieu comme de Valinor. Ossë la fit surgir du fond de la Grande Mer, elle fut façonnée par Aulë et enrichie par Yavanna, puis les Eldar y apportèrent des fleurs et des fontaines de Tol Eressëa. » Le Silmarillion - Akallabêth

Après la Guerre de la Grande Colère, les Valar voulurent récompenser les Edain de leur fidélité. Pour eux, ils firent émerger une île entre Valinor et la Terre du Milieu. Ils l'appelèrent Andor, le « Pays de l'Offrande », et les Hommes la dénommèrent Númenor. Lorsqu'elle fut enfin prête en 32 2A, les Edain prirent la mer en direction de leur nouvelle patrie, guidés par l'Étoile d'Eärendil. On leur accorda en prime une durée de vie plus longue que celle des hommes de la Terre du Milieu. En échange de ce présent il leur était formellement interdit de fouler la Terre Bénite de Valinor.

Cap Forostar (© John Howe)

L'île de Númenor ressemblait à une étoile à cinq branches, découpée en six régions : le Forostar (Terres du Nord), l'Andustar (Terres de l'Ouest), l'Orrostar (Terres de l'Est), le Hyarnustar (Terres du Sud-Ouest), le Hyarrostar (Terres du Sud-Est) et le Mittalmar (l'Intérieur des Terres). Les côtes septentrionales de Númenor étaient montagneuses et escarpées : le Forostar, ainsi que le nord de l'Andustar et de l'Orrostar étaient très peu fertiles, bien que l'on pusse y trouver de grands bois de sapins surplombant la mer. En revanche, le sud de l'Andustar bénéficiait d'un climat pluvieux qui était plus propice à l'agriculture et à la flore. On y trouvait le grand port d'Andúnië. La partie méridionale de l'Orrostar était également foisonnante et fertile, plus fraîche et en grande partie consacrée à la culture des céréales. Le Hyarnustar était une région profitant d'un climat chaud où poussaient les vignes, mais montagneuse en sa partie occidentale. Quant au Hyarrostar, on y trouvait de grandes étendues de forêts, qui alimentaient en bois les importants chantiers navals. Le Mittalmar était la partie centrale de l'île, et ses verts pâturages servaient essentiellement à l'élevage des moutons. Au centre du Mittalmar se dressait le Meneltarma, le Pilier-des-Cieux, la montagne sacrée vouée au culte d'Eru. Le roi s'y rendait trois fois par an pour prier et méditer. La capitale du Royaume, Armenelos, se trouvait au pied de cette montagne, de même que la vallée de Noirinan où étaient inhumés les rois.

Les rivages de Númenor (© Ted Nasmith)

Tous les Rois de Númenor descendent d'Elros Tar-Minyatur, le premier souverain de l'île, qui était un Semi-Elfe, fils d'Eärendil et frère d'Elrond. Il avait choisi d'être destiné au trépas, mais régna quatre cent dix années sur Númenor, et s'éteignit en 442 2A à l'âge de cinq cents ans. Pendant des siècles, les Númenóréens vécurent heureux, sans braver l'Interdit des Valar, mais leur désir de conquêtes et de jouir de l'immortalité s'insinuait dans leurs cœurs. Ils avaient créé maintes colonies en Terre du Milieu, et de leur puissance naquit leur orgueil. Seuls les Seigneurs d'Andúnië restèrent fidèles aux Valar. Plus de deux mille cinq cents ans après la création de Núménor, Sauron fut défié et fait prisonnier par Ar-Pharazôn, le dernier roi de l'île. L'Ombre qui planait sur le royaume depuis l'époque de Tar-Ciryatan accrût alors son emprise sur le royaume. Sauron devint de plus en plus influent sur le roi, qui, croyant ses mensonges, se mit à adorer Morgoth. Il fit interdire le culte des Valar et construisit un temple à l'effigie du Noir Vala. Il brûla également l'Arbre Blanc (homonymes) et ordonna la chasse aux Fidèles.

Vieillissant, mû par l'orgueil et la peur de la mort, Ar-Pharazôn rassembla, en 3319 2A, une puissante flotte pour attaquer Valinor. Manwë invoqua l'aide d'Ilúvatar, qui submergea Númenor et sa flotte. Seuls les navires des Fidèles, emmenés par Elendil, furent épargnés, et allèrent fonder les Royaumes en Exil des Númenóréens : Gondor et Arnor.

La submersion de Númenor (© John Howe)

À lire la description du Meneltarma (« le sommet était une sorte de cône évasé et déprimé en son centre »), tout laisse à penser que cette montagne est un volcan éteint. On peut ainsi croire qu'à la suite du cataclysme qui a englouti le Beleriand, l'île de Númenor a surgi en réaction. La forme générale de l'île va dans ce sens, avec des pointes à la forme prononcée, lui donnant la forme d'étoile, comme de nombreuses îles volcaniques (les îles d'Oahu à Hawaii et d'Hokkaido au Japon ont une forme similaire), pointes issues de coulées de laves, comme l'indiquerait la description de la base du mont (« le Meneltarma s'affaissait en pente douce vers la plaine environnante, pour se ramifier, semblait-il, en cinq chaînons de collines basses qui se prolongeaiant sur les cinq promontoires »). La forme en spirale de la route ressemble à celle qui gravit les pentes de l'Orodruin et démontre une certaine régularité quant aux pourcentages d'élévation.

Voir aussi

Sur Tolkiendil

Sur le Net

 
encyclo/geographie/eaux/iles/numenor.txt · Dernière modification: 27/11/2010 13:33 par elendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014
Partager